LETTRE OUVERTE : ..( et publique ) au Président João Lourenço – William Tonet

Rappelant (pour ainsi dire) les méthodes de José Eduardo dos Santos pendant 38 ans, les serviteurs « anonymes » de João Lourenço (probablement issus du gouvernement précédent et d’autres que le président ne connaît même pas) ont une nouvelle fois mis la main à la pâte.

Ils n’aimaient pas le texte « Société civile, Joao Lourenco et Nous » et, comme les sepoys de jadis, passèrent aux menaces, aux accusations.

Par : Orlando Castro

Par la forme, mais aussi par le contenu et l’écriture, on perçoit qu’il s’agit de personnes évoluées et qui gravitent autour de qui a le Pouvoir, telles que la forme canine car elles s’arrogent le devoir de défendre qui, en fait, n’a pas besoin d’être défendu par ce genre de personnes – João Lourenço.

Dans une stratégie concertée, toutes les menaces avaient une question commune: « Qui pense William Tonet ?« 

Bien. Au lieu de répondre aux prêtres des paroisses du quartier, nous allons directement à « Dieu », en évitant les intermédiaires. Alors permettez-moi s’il vous plaît.

Le président de la République, João Lourenço, je vous rappelle brièvement qui est William Tonet.

Si, au bout du compte, vous estimez qu’il est bon de faire de la pédagogie et de transmettre les informations à vos conseillers, ils vous diront que, mentant, ne lisez pas Folha 8, n’hésitez pas.

En 1965, au Congo-Brazzaville, à la base du Mouvement, sous la direction d’Agostinho Neto, l’ancien vice-président du MPLA, Matias Miguéis, a été enterré vivant, après avoir laissé sa tête à l’extérieur pendant 2 jours pour recevoir toutes sortes d’humiliations, jusqu’à succomber.

Ne serait-il pas important que le président du MPLA, João Lourenco, nous dise s’il sait, s’il a une idée ou s’il ne veut pas savoir, combien d’enfants soldats et de guérillas ont été témoins de cette barbarie ?

    ..accusés de sorcellerie ?..

En 1966, le commandant paganini et 6 autres personnes qui se sacrifiaient pour l’auto-sacrifice étaient accusés de sorcellerie et de tentative de coup d’État contre la direction d’Agostinho Neto à Brazzaville.

Est-il courageux de balayer ces faits sous le tapis ?

Les archives PIDE, basées à Torre do Tombo à Lisbonne, ont été fondées par Guilherme Tonet en 1960, le FPLA (Front de libération populaire de l’Angola), responsable du maintien des noyaux de la guérilla à Luanda après le soulèvement du 4 de février 1961 et qui était toujours le créateur d’une région militaire, dans la zone de Dembo et Piri, qui deviendrait plus tard la 1ère région politique militaire du MPLA. Guilherme Tonet est parti pour l’humus libertaire avec son fils aîné (William Tonet), alors âgé de 3 ans.

La carte de pionnier n ° 485 atteste que William Tonet est originaire de la 1re région politico-militaire du MPLA. Dans les bois, les enfants ne jouaient pas avec le bouc aveugle, ils étaient des « guerrilheiros-mirins », servant d’antennes et de porteurs de la guérilla. 

Dans le but d’ouvrir un autre front, sur le plateau central, en 1968, le groupe de guérilleros fut arrêté, notamment Guilherme Tonet, qui devait être exilé à la prison de São Nicolau. C’est dans ces groupes que William Tonet a rencontré, étudié et vécu avec l’actuel vice-président de la République, Bornito de Sousa.

Pour tout cela, la présomption présomptueuse (passive ou active) de monopole de la vérité de nombreux hauts dirigeants du MPLA arrogants pour commettre, en toute impunité, le crime de diffamation et de violation primaire de la vérité lorsqu’ils disent:

« Le citoyen William Tonet n’a jamais appartenu à la guérilla dirigée par le MPLA pendant la période de lutte pour l’indépendance nationale de l’Angola, pas plus qu’il n’a intégré de structure gouvernementale ou de force ayant participé directement à la lutte pour la préservation de l’indépendance ou la défense de l’intégrité. de la patrie « 

Vous souvenez-vous des anciens dirigeants et du président actuel du MPLA de tous les membres qui siégeaient au comité de rédaction du congrès de Lusaka en 1974 ?

William Tonet s’en souvient. Qui ment ?

Le président du MPLA connaîtra-t-il les noms des guérilleros venus en 1975 à bord du premier bateau de ciment en provenance de Cabinda ?  Le MPLA doit déterminer s’il avait ou non dans ses rangs des enfants soldats avant et après l’indépendance.

Ceci pour évaluer qui ment

En 1975, à Luanda, William Tonet faisait partie du groupe de contre-espionnage qui avait « envahi » l’hôpital universitaire de Luanda (aujourd’hui Américo Boavida)

et avait ensuite enlevé des enfants, cœurs, foies et autres organes humains d’étudier, aux étudiants en médecine, de les placer dans les Maisons du peuple de la FNLA, en les accusant de cannibalisme et de manger des gens. Thèse vengée qui dure plusieurs années.  Le MPLA a-t-il déjà présenté  ses excuses !.. aux angolais et au FNLA pour ce mensonge ?

Tonet  s’est pénalisé, mais Holden Roberto était en vie et dirigeait le FNLA. Ngola Kabangu et d’autres peuvent confirmer.

Toujours à Luanda, dans le quartier de Vila Alice, dans le cadre des activités des « comités Ginga » de 1975, avant la proclamation de notre indépendance, sous la coordination du nationaliste Guilherme Tonet, qui a organisé et dispensé des cours de formation à des militants pro-MPLA,

Pour souligner le parcours des observateurs politico-militaires, un certain nombre de jeunes ont participé et ont ensuite développé des actions visant à mettre en valeur la construction de la patrie angolaise.

L’espace réservé à ces cours se trouvait dans la résidence de Guilherme Tonet, soutenu par son fils aîné, William Tonet, dont la mission principale était de produire, imprimer et distribuer le matériel servant aux stagiaires.

Voici quelques noms de participants aux activités de formation menées par Tonet : Ana Dias Lourenço, Luís Carneiro « Luisinho », Evelize Fresta, Mariana Afonso Paulo, Ana Maria de Sousa Santos « Nani », Pedro de Almeida, Fernanda Dias, Artur Nunes, Sara Bernardete Barradas, Maria da Conceição Guimarães.

Ce sont quelques-uns des noms des nombreux jeunes qui ont reçu une formation politique pour le MPLA au cours de la période qui a précédé la proclamation de l’indépendance nationale et qui ont intégré les multiples comités d’autodéfense (branche armée embryonnaire du MPLA dans la ville de Luanda) sous la tutelle des « comités Ginga » dispersés dans les quartiers comme 

Sambizanga, Prenda, Golfe, Cazenga, Marçal, Rangel, Bairro Popular, l’île de Luanda, Ingombota, etc …

William Tonet était l’un des commandants qui ont conduit les pionniers de Luanda à Largo, le 1er mai, pour servir de port de pavillon dans la nuit du 11 novembre 1975, date de la proclamation de l’indépendance. L’un de ces pionniers, parmi d’autres, était Toninho Van-Dúnem, ancien secrétaire du Conseil des ministres.

En 1976, il était l’un des membres de l’état-major des communications de la 9e brigade de la FAPLA et avait été placé, sous la direction du comité exécutif du MPLA, dans le bureau du commandant Nito Alves, pour les mineurs et les adolescents. mobilisation à Luanda.

Participation aux différentes réunions préparatoires et électives des membres des comités populaires de voisinage. Il était l’auteur, dans la campagne de diabolisation de l’adversaire politique, plus craintif de la hauteur, de l’expression, qui allait être musicalisé: « Holden est comme un caméléon ! »  « C’est un laquais de l’impérialisme international » lors d’un des rassemblements dans la campagne de São Paulo, à Luanda !

ANGOLA : LUNDA-NORTE EST EN DEUIL,.. LE RÉGIME CONTINUE D’ ASSASSINER …

Un membre du MPLA peut-il nier cela ?

En 1977, le 27 mai, Carlos Jorge, alias Cajó, accusé de fractionnement en compagnie de son père, Guilherme Tonet, et de deux autres oncles, ont été arrêté sans faute. enterrés vivants.

William Tonet est enregistré sous le numéro 5369/86, en tant que vieux combattant, publié à l’époque du parti unique, où la rigueur de l’inclination communiste était plus accentuée. Le processus a été constitué et repose dans les archives du secrétaire d’État aux anciens combattants de l’époque, et a été publié le 28 août 1986, Année de la défense de la révolution populaire.

Dans les années 80, il était délégué de la TPA (télévision populaire angolaise) à Benguela. Il a également travaillé au niveau de la JMPLA avec la députée MPLA Angela Bragança et l’actuel président de la Cour suprême, Rui Ferreira.

En sa qualité d’officier des communications, spécialiste des carrefours militaires, il a été invité, au nom du gouvernement et en sa qualité, à collaborer à plusieurs reprises avec les généraux Kundy Pahiama, Fernando da Piedade Dias dos Santos « Nando » et Fernando Garcia Miala, puis chef de la maison militaire de la présidence de la République.

Toujours à titre d’officier et d’état-major des communications militaires, sa spécialité a été exercée entre les années 1980 et 1990 dans de nombreuses opérations militaires majeures de la FAPLA dans le sud, le nord, l’est et le sud. intersection avec les généraux, Ngueto, Caraira, João de Matos, Armando da Cruz Neto, Jorge Sukissa, entre autres. Dans ces conditions, avec la connaissance du général João de Matos, il a été empêché par le commandement militaire du commandant en chef, José Eduardo dos Santos, de quitter le front central.

Le 19 mai 1991, après 4 jours de négociations directes entre William Tonet et les dirigeants du MPLA et de l’UNITA, respectivement José Eduardo dos Santos et Jonas Malheiro Savimbi, le premier accord de paix fut signé à Alto Cauango, Luena-Moxico. d’Angola, mettant fin à une guerre de 57 jours entre les troupes militaires des FAPLA / MPLA et des FALA / UNITA. 

Higino Carneiro, Nelumba Sanjar, Chilingutila, Mackenzie, entre autres, étaient des abonnés ou des témoins oculaires.

De temps en temps, on prend la hauteur du soleil pour que la route ne s’égare pas sur la surface changeante des faits et des circonstances, dans une mer haute sans références ni horizon.

Toujours aujourd’hui, « l’Angola erre dans un monde transformé et indiscipliné, sans horizon » ni points de référence angolais.


 le 05 Décembre 2018

Traduction du portugais en français : jinga Davixa – E_mail : contact@franceangola.com – (vérifications en cours)

Partagez cet article

 

ANGOLA : la Société civile,.. João Lourenço et Nous…

http://franceangola.com/angola-perquisition-au-siege-du-seul-journal-prive-dangola-folha-8-le-directeur-de-lhebdomadaire-angolais-folha-8-victime-dune-perquisition-ce-12-mars-2012-william-tonet

ANGOLA : Le Combat des Crimes de Corruption,.. exige une nouvelle Loi …

UNITA : MERCI PRÉSIDENT. ADIEU L’AMI BEN-BEN

ANGOLA : João Lourenço garantit un dialogue ouvert et permanent avec l’opposition

ANGOLA : La transigeance comme caractéristique politique… (… une trahison par faiblesse ?.. ou par intérêt ?.. )

FAA : Fortes tensions au sein des Forces Armées Angolaises – Rafael Marques de Morais

ANGOLA : MANDELA ET DOS SANTOS, LE GÉANT ET … LE NAIN (LE PYGMÉE)…

ANGOLA : UN PAYS DE KANGAMBA’S !..

José Eduardo dos Santos : du Socialiste Soviétique au Capitaliste Sauvage.

UN « NELSON MANDELA » ?….MANQUE A L’ ANGOLA…..

MANUEL VICENTE : O “Cabritismo” … a tudo vapor ?..

CABRITO-HIGINO : O … “higiênio” do “cabritismo”… afinal ?..

MIRAMAR : .. O “Bunker” do “Cabritismo” ?..

José Eduardo dos Santos n’a jamais voulu d’une Angola, pour les angolais…

ANGOLA : L’esclavage (du peuple) enrichit le MPLA.

UNITA : 52 ans d’existence,.. 52 ans d’expérience … au service de la LIBERTÉ !.. – par : Paulo Lukamba Gato

Contact

 

ANGOLA : Son nom est Fernando Telles … il s’est approprié illégalement, une ferme de 6. 000 hectares, .. appartenant à la famille de Soba Silva Quinta Vunge …

En Angola, il existe encore de nos jours, des « Seigneurs » qui se sont investis des droits qu’ils ont créés.

Fernando Telles, PCA de Banco BIC

Qui estFernando Teles (arrivé en Angola en tant que simple employé) à Rua dos cães !

« RAPPORT I. 

UTILISATION DES TERRES DU CARIANGO. 

PCA BANCO BIC, M. Fernando Telles, le nouvel usurpateur de terrains du Cariango.

Cet homme sur la photo est Fernando Telles. Il s’est illégalement approprié une ferme d’environ 6 000 hectares située dans la commune de Cariango, municipalité de Kibala, province de Kwanza Sul, appartenant à la famille de Soba Silva Vunge (de bonne mémoire !). ).

Le soba est décédé en 2017, alors qu’il tentait de «se battre» pour récupérer son domaine.

6 000 hectares

Depuis 2008, la famille mène une lutte institutionnelle, visant également à récupérer le domaine usurpé initialement par le ressortissant portugais Lord Victor Manuel Ventura Nunes (le véritable envahisseur foncier de cette localité) et aujourd’hui par l’actuel PCA de la Banco BIC,.. 

   Fernando Telles. PCA de  Banco BIC

Fernando Telles

En 2012, le tribunal municipal de Kilbamba Kiaxi (Luanda) a rendu une décision en faveur de la famille, dans laquelle M. Victor Manuel Ventura Nunes (VMVN) était tenu d’indemniser les familles pour l’usurpation de leurs terres, ce qui n’est pas arrivé. se conformer

  ..En 2012, le Tribunal de Kilbamba Kiaxi (Luanda) a rendu une décision en faveur de la famille… . en faveur de la famille.. en faveur

En raison de la pression exercée par les familles, ce VMVN cède la tâche à M. Fernando Telles, PCA de Banco BIC, même dans le cadre d’un litige

  ..VMVN cède la tâche à M. Fernando Telles ?..

Il est le dicton « qui paye mal, paye deux fois plus ».

Avant que M. Victor MV Nunes ne vende la ferme d’environ 6 000 hectares, la procédure était déjà engagée devant la Cour provinciale de Kwanza-Sul, dans la section Civil, où la juge Isabel Chitula Domingos avait classé l’affaire, apparemment parce que la famille avait échangé des avocats alors qu’elle ne l’avait jamais marqué dans une section

  le juge a classé l’affaire ?..

du procès. 

Il existe des informations selon lesquelles même les tribunaux ont été corrompus. 

     …les tribunaux ont été corrompus

À cet égard, il existe encore des cas de falsification de documents par M. VMVN (il existe un document dans lequel le soba Silva Vunge signe en son nom, alors même celui-ci ne sachant pas écrire, comme il apparaît sur sa carte d’identité);

il existe des cas de torture, de mauvais traitements et de détention illégale, en plus de Spoliation illégale, plus grave et déjà évoquée plus haut. »

O Cabritismo ?.. 

Laura Macedo

Facebook le 01 décembre 2018

Traduction du portugais en français : jinga Davixa – contact@franceangola.com

Partagez cet article

 

MIREX : Ministère des affaires étrangères, de graves irrégularités,.. ma vie est en danger… – A. Lima Viegas

BASTOS-PAPERS : une prison  » RITZ-HOTEL » … pour Jean-Claude Bastos de Morais …

ZENU : O “Cabritismo” ?.. num “musseque” de Londres ?..

CABRITTA 2018 : Vamos viver oportunidades em Angola,..para se afastar definitivamente,.. da brutal opressão do “Cabritismo” !..

CABRITO-BIC : Chama-se Fernando Telles… apropriou-se de forma ilegal, uma fazenda de 6. 000 hectares,.. pertencente à família do Soba Silva Quinta Vunge …

KLEPTOCRATIE : un (une) « kleptocrate »  ne peut être promu(e) … Ni ministre, ni dirigeant(e),..  ni xxx..x.. et … ni Vice-xxx..x…..

CARTA ABERTA : Ladrão não pode ser Patrão … ( E.. Patrão ?.. um “CABRITO” .?…)

DICTATURE : Le président du Parlement « NANDÓ »  veut en finir avec les réseaux sociaux en angola…

ANGOLA : Une Banque Centrale,.. un pillage de 500 millions de $$ dollars, digne de… «Ocean’s Eleven» – -du genre intriguant,.. mis en échec par un caissier de la HSBC…

EPIDEMIA : Angola a braços com febvre malária… que já matou até agosto mais de 4.000 pessoas !..

ANGOLA : La corruption « destitue et balaye… » les gouvernements,.. mais en Angola ?.. ils s’ éternisent …

Contact

MIREX : Ministère des affaires étrangères, de graves irrégularités,.. ma vie est en danger… – A. Lima Viegas

       » Cabritismo » ?..

Luanda – 

Chers collègues,

L’action de l’Inspection a toujours été avant tout pédagogique, mais il y avait des cas qui allaient au-delà des limites et ne pouvaient être admis.

Quand un chef de mission achète une propriété deux fois et que nous payons toujours le loyer de chez nous, qu’est-ce que cela représente ?

Source: Whatsapp

D’autre part, il existe des cas où des montants importants ont été transférés vers des lieux dont la localisation ne justifiait pas ces valeurs (en millions de dollars) et, lorsqu’ils se sont rendus auprès de banques étrangères, ils ont procédé au retrait de montants exagérés de 600 000 USD (six cent mille $$ dollars) d’un montant unique. le temps, par exemple.

    …Montants exagérés de 600 000 $$ …

Des missions d’inspection ont été proposées pour inspection, mais le ministre Manuel Augusto n’a jamais autorisé. Je ne doute pas que l’un des plus gros trous, voire le plus grand du pays, se trouve au MIREX (Ministère des affaires étrangères) et dans les missions diplomatiques et consulaires « MDC » dans les pays limitrophes.

Après mon exonération,

les prévaricateurs dansent de joie en se donnant le luxe d’envoyer des messages de satisfaction et en l’appelant à l’insulte.

Il convient de noter que pendant un an et deux mois, en tant qu’ inspecteur général, je n’avais reçu qu’un ordre du ministre Manuel Augusto. J’ai reçu des ordres du directeur du Cabinet et du Secrétaire général, mais je les ai finalement rejetés, car l’inspecteur relevait directement du ministre.

D’autre part, en tant qu’inspecteur, je n’ai jamais participé à une réunion pour prendre des décisions au niveau Mirex. Incroyablement, j’ai exprimé mon mécontentement à ce sujet auprès du chef du département ministériel.

    ..le ministre Manuel Augusto  trompe…le Président ?..

Au niveau du ministère, le ministre Manuel Augusto a de nombreux engagements envers les personnes qui accueillent ses enfants et ses frères et soeurs, de ce fait, ne peut exercer le pouvoir disciplinaire et de nombreux cas ne peuvent pas être acceptés, c’est ainsi que nous verrons la nomination du L’Ambassadeur Edgar Martins à l’Ambassadeur d’Angola en Corée du Sud, juste pour avoir rendu service.

En tant qu’inspecteur, j’ai toujours pensé pouvoir transmettre mon expérience à chaque équipe d’inspecteurs, mais j’ai été empêché de le faire car lors d’une inspection, il est difficile de déterminer les montants manquants.

Ce que nous faisons aujourd’hui ne sont que des échantillons de vérification et les résultats ne sont pas clairs, mais de la patience, car la direction actuelle de Mirex ne s’est jamais intéressée à cela.

Le chef de l’exécutif doit savoir que le ministre Manuel Augusto le trompe, il dit une chose devant lui et derrière lui, il fait le contraire, j’ai la preuve de ce que je dis.

Il y a des chefs de mission qui ont épuisé le trésor public, apportant tout le fond des résidences officielles et même du protocole d’auto et rien ne se fait, d’autres achètent Lexus et s’installent dans le pays et ont l’intention de battre en leur faveur à coût zéro, d’autres achètent des autobus et à Luanda, le taxi est peint en bleu et blanc et le ministre vient toujours de désavouer l’inspecteur général en ordonnant de faire descendre l’autobus alors qu’il n’est pas compétent pour le faire.

     le ministre Manuel Augusto

En réalité, le public devrait savoir que toute l’action de l’Inspection ne pourrait jamais plaire au ministre lui-même. C’est ce que je dis ici, c’est une goutte d’eau dans l’océan, car des choses beaucoup plus graves ont été faites depuis de nombreuses années.

Mon courage et ma détermination ne cesseront jamais, car j’ai toujours été déterminé. Le nouvel inspecteur général et la direction du MIREX ont eux-mêmes été étonnés, car le premier consistait en un exposé des mémoires dans lequel un rapport exhaustif était rédigé, reflétant toutes les mesures prises par l’inspection, ainsi que la remise de tous les dossiers. , ce qui est en jeu, c’est le pays et non le peuple.

   ..l’Inspection … ne jamais plaire au ministre

 Je tiens à exprimer mon mécontentement de la part du nouvel inspecteur qui, dans une attitude irrespectueuse, a promis de me tabasser … au sein de son propre cabinet,

mais j’ai réussi à me retenir, afin de ne pas aggraver les choses, mais cela ne me surprend pas, est conscient du fait que le directeur des ressources humaines a introduit dans le MDC des personnes étrangères au MIREX (beaux-frères, enfants, autres membres de la famille et chauffeurs), comme ils l’ont tous fait, c’est un Congo aujourd’hui, qui n’est pas qui.

Pendant toute la période où je faisais partie du conseil d’administration de Mirex, j’ai entendu parler d’explosifs déplaisants au sujet de personnalités jouissant d’un certain prestige, collaborant avec le chef du pouvoir exécutif et contribuant beaucoup au succès de la diplomatie du Sauveur et d’Augustin. .

Ce n’est pas bon et je considère que c’est un manque de respect.

Enfin, je dis que Mirex ne peut pas continuer à être dirigé par des jeunes qui ne connaissent pas les subtilités de la diplomatie. Le secrétaire général doit être un véritable diplomate qui a effectué au moins une mission à l’étranger et qui connaît le personnel, résout les problèmes et n’en crée pas d’autres.

   A- Lima Viegas : ma vie est en danger

J’ai décidé de déposer cette plainte à cause des graves irrégularités dans lesquelles vit le MIREX et, d’autre part, ma vie est en dangerJe suis donc à la disposition du PGR ( le PROCUREUR ) pour qu’il sache et découvre toute la vérité.

 

 

 

Merci beaucoup

Obrigado

A- Lima Viegas 
Embaixador

Club – k le 28 novembre 2018

Traduction du portugais en français : jinga Davixa – contact@franceangola.com

KLEPTOCRATIE : un (une) « kleptocrate »  ne peut être promu(e) … Ni ministre, ni dirigeant(e),..  ni xxx..x.. et … ni Vice-xxx..x…..

ANGOLA : é para quando ?.. o flagrante delit ? de roubo de dinheiro …e de… “Cabritismo” ?…

Sonangol a payé la Mansion de Baptisa Sumbe, au Texas.

ZENU : O “Cabritismo” ?.. num “musseque” de Londres ?..

ANGOLA : Employés du Ministère des affaires étrangères et,.. logés à l’hôtel de luxe RITZ – Lisbonne…

JUSTICE : Comment rapatrier les $ millions,.. et les millions $$ d’ Estoril .. au Portugal ?..

ANGOLA : Nandó, Président de l’Assemblée Nationale (…et familiale ?), importera les 250 Lexus 4×4 ! , via son propre fils. (77 millions $)

CABRITO-FUNDO : Jean Claude, preferiu a Cadeia, ao invés da devolução dos 3 Bilhões de dólares do estado angolano

CRIMINELS ?… Le problème des dirigeants du MPLA ?… ne pas se soucier, des preuves rassemblées !..

CARTA ABERTA : Ladrão não pode ser Patrão … ( E.. Patrão ?.. um “CABRITO” .?…)

DICTATURE : Le président du Parlement « NANDÓ »  veut en finir avec les réseaux sociaux en angola…

ANGOLA : Juges de la Cour Constitutionnelle, et suspectés d’ exercer la profession d’avocat !.. (en catimini ?..)

O PAIS : O Ex-Inspector Geral do Estado envolvido em “cabritismo” ??..

ANGOLA : Le pillage d’un pays à travers ses Diamants …

ANGOLA : Le Combat des Crimes de Corruption,.. exige une nouvelle Loi …

KLEPTOCRATIE : Proposition d’ un nouveau Cadre Juridique, contre la Corruption en Angola … – par Rui Verde

ANGOLA : Crise Économique ?…avec l’achat de 4×4 Lexus pour chacun des 250 députés (77 millions $) !

 

 

KLEPTOCRATIE : un (une) « kleptocrate »  ne peut être promu(e) … Ni ministre, ni dirigeant(e),..  ni xxx..x.. et … ni Vice-xxx..x…..

… des enquêtes appropriées…

LE (la) VOLEUR (se)  NE PEUT  ÊTRE PROMU (E)ni MINISTRE, ni DIRIGEANT, , NI …xxx x  etni VICE-…xxx x

L’argent a été sorti de manière illicite du trésor public, nous exhortons le Procureur général de la République d’Angola à mener des enquêtes appropriées sur les finances et les avoirs de certains citoyens en tant que gestionnaires publics:

 

 » LETTRE OUVERTE AU DIGNE PROCUREUR GÉNÉRAL DE LA RÉPUBLIQUE D’ANGOLA LE GÉNÉRAL HÉLDER PITTA GRÓS

Luanda, le 18 novembre 2018

Digne Procureur Général,

Depuis 18 ans, la société civile se bat contre la corruption en Angola.

Cependant, ce n’est que dans le contexte de l’ascension du président de la République d’Angola, João Lourenço, que certaines mesures ont été prises par le bureau du procureur général.

 … Il existe des noms… des noms..

Il est de notoriété publique que le terreau de la corruption est venu du parti-État MPLA et que, parmi les délinquants du trésor public, plusieurs fonctionnaires se distinguent dans les domaines judiciaire, législatif et exécutif.

Il existe des noms tels que : Manuel Vicente, Hélder Vieira Dias (Kopelipa), Leopoldino Nascimento « Dino », José Eduardo dos Santos, José Pedro de Morais, Rui Ferreira, José de Lima Massano, Fernando Dias dos Santos « Nandó », Archer Mangueira, João Maria de Sousa , Higino Carneiro, Joaquim David, João Kussumua, Manuel Rebelais, Kundi Paihama, João Melo et Luís Fernando,

      … Il existe des noms… des noms…

l’actuel secrétaire du Président de la République, sur lesquels des enquêtes doivent être ouvertes pour vérifier la légalité de leur patrimoine.

Lorsque des entreprises ont été créées en leur nom ou au nom de leur famille immédiate et / ou de leurs amis, quels types de biens et services ont été produits, travaux et services acquis par adjudication publique et dans lesquels des relations directes ou indirectes avec l’État ont été impliquées.

À propos de Luis Fernando ont fait plusieurs dénonciations concernant la gestion du Jornal de Angola.

          …..xxxx…. Manuel Vicente

Il y a quelques années, Semanário Angolense avait alors publié un article dans lequel un agent public s’était vu attribuer le droit de propriété d’une maison dont la valeur était évaluée à près de 1 demimillion $$ de dollars.

Ces personnes n’ont pas d’antécédents de création de richesse avant d’être devenues des agents publics. C’est depuis longtemps dans l’exercice de fonctions publiques, en tant qu’agents publics, que ces mêmes personnes sont devenues riches. Il existe donc un lien étroit entre l’exercice d’une fonction publique et l’enrichissement de ces personnes ou de leurs proches parents et amis. 

..fifty / Fifty ?..

Ces agents publics ou leurs parents et amis ont des comptes bancaires et des sociétés et c’est pour ces faits qu’il faut commencer; selon le type d’entreprise qu’ils ont exercé et qui sont les principaux acheteurs de leurs services et de leurs actifs !

*-* Comment des fonctionnaires qui n’étaient pas riches et sans histoire d’accumulation de richesses par leurs parents sont-ils devenus riches ? 

*-* Quelle était la source du capital initial qui leur a permis un tel enrichissement spectaculaire ?

*-* Quelle est l’importance de l’État pour son activité et la pertinence de son statut d’agent public pour la création et l’affirmation des sociétés en son nom ou au nom de parents et / ou d’amis directs ?

*-* Comment BESA, TV Zimbo, UNITEL et tant d’autres sociétés ont-elles été créées par ces personnes ?

*-* Comment les Angolais sont-ils entrés dans la BFA ?

Outre leurs comptes bancaires, leurs sociétés et d’autres actifs incorporés en Angola, certaines de ces personnes possèdent également des comptes bancaires, des sociétés et d’autres actifs au Portugal et dans d’autres pays.

Nous exhortons le bureau du procureur général à commencer par les comptes bancaires de ces agents publics. Leurs comptes bancaires ont sûrement été dépassés et ils auront toujours plus d’argent qu’ils ne peuvent justifier avec les salaires qu’ils ont gagnés en tant que fonctionnaires.

En outre, ils disposeront de maisons et d’autres biens, difficilement justifiables du montant reçu en salaire, qui mériteraient également l’attention du bureau du procureur général.

..Il y a quelques années, Semanário Angolense

Nous exhortons le procureur général de la République d’Angola à vérifier la véracité du fait que les premiers juges de la Cour constitutionnelle ont reçu individuellement un prêt de l’ordre de trois (3) millions de dollars environ de la part de la Banque d’épargne et de crédit , car cela créera une situation de trafic d’influence et de favoritisme. 

   …juges de la Cour constitutionnelle et suspectés d’exercer la profession d’ avocat en catimini 

Nous suggérons que la recherche de la vérité que soit vérifiés les flux financiers de tous les comptes de chacun de ces agents publics dès la première année où il a commencé à exercer la fonction de magistrat judiciaire auprès de cette cour.

Et … la vérité sera facilement découverte !..

Digne Procureur Général,

Que les enquêtes imposées en raison de l’existence d’une fondation soient suffisamment ouvertes pour que le sauvetage de l’autorité de l’État et de la moralité publique républicaine se fasse en tenant pour responsables les puissants et les non-puissants respectueux de l’égalité devant la loi. 

Et que ce même sauvetage ne devrait pas se limiter à la responsabilité des agents publics intermédiaires et subalternes, mais qu’il devrait également s’étendre aux plus hauts échelons de la hiérarchie des agents de l’État, y compris : ou les responsables d’organes de souveraineté.

Les souscripteurs :

Ana Margoso

Benedito Jeremias “Dito Dali”

Bruno Adriano Wolofa Calipa

Carlos Leitão da Silva

David Kaquarta

Dionisio Casimiro

Edson Vieira Dias Neto

Fernando Macedo

Francisco Gomes Mapanda “Dago Nivel”

João Mavinga

José Patrocínio

José Pereira Gama

Leandro Freire

Leonardo Ngola

Luaty Beirão

Miguel Francisco Cassule

Muata Sebastião

Osvaldo Caholo

Sandra Furtado de Jesus

Serra Pedro Bango

Sónia Ferreira

Laura Macedo

Email : contact@franceangola.com

 

CARTA ABERTA : Ladrão não pode ser Patrão … ( E.. Patrão ?.. um “CABRITO” .?…)

CABRITTA 2018 : Vamos viver oportunidades em Angola,..para se afastar definitivamente,.. da brutal opressão do “Cabritismo” !..

KLEPTOCRATIE : Isabel avait enregistré Atlantic Ventures au nom de son beau-frère et de sa copine…

ANGOLA : Le Vice-président de la république,.. Bornito Sousa poursuit les journalistes, du journal « Liberdade »…

ANGOLA : LES .. PRÉVARICATIONS ?.. DE JOÃO MARIA DE SOUSA… L’ANCIEN PROCUREUR GÉNÉRAL…

OLIGARQUIA : La détention de Zénu,.. et le changement du paradigme judiciaire en Angola…

ANGOLA : Juges de la Cour Constitutionnelle, et suspectés d’ exercer la profession d’avocat !.. (en catimini ?..)

CABRITO-FUNDO : O Juiz Presidente Rui Ferreira e a conspiracão ?.. do … “Cabritismo” ?..

OBJECTIF-CABRITISMO : La Sté privée IMEXCO … payait des salaires mensuels au Procureur Général de la République. (João Maria de Sousa !..)

Portugal : FIN de l’impunité du régime d’Angola, suite au cas Tchizé !

ANGOLA : Ces « Messieurs », seraient déjà démis de leurs fonctions, et arrêtés ! (dans certains pays occidentaux… ) – II

ANGOLA : un banquier proche du pouvoir a pillé 600 millions $$ de dollars …

ANGOLA : Employés du Ministère des affaires étrangères et,.. logés à l’hôtel de luxe RITZ – Lisbonne…

MANIFESTATIONS : Les « Revus » protestent pour demander la justice et la fin des assassinats en ANGOLA …

CABRITO-CONCESSÃO : para uma compensação ??.. por prejuízo ??…xx.. em bilhões.. de $$..

BESA : um “cabritismo” altos lugares… altas figuras…e..”V.I.P” ?.. – Cabritta investigadora –

RAFAEL MARQUES ENCORE EN  VIE ?.. OUI ??.. – ALORS ,..  L’ ANGOLA EST UNE DEMOCRATIE ?..

ANGOLA : La transigeance comme caractéristique politique… (… une trahison par faiblesse ?.. ou par intérêt ?.. )

ANGOLA – 04 avril 2018 : Paix et réconciliation nationale ?.. un gâchis véritable ?.. Paulo Lukamba Gato

ANGOLA : au nom de la Patrie !.. – Dr Esteves Isaac Pena.

L’EMPIRE CONTRE ATTAQUE : DOS SANTOS VERSUS LOURENÇO…

LA « CONSPIRATION DES JUGES » : Urgence en Angola, de créér une Commission Présidentielle.. Anti-Corruption…

KLEPTOCRATIE : Proposition d’ un nouveau Cadre Juridique, contre la Corruption en Angola … – par Rui Verde